CAMEXAMEN | Actualités Concours officiels 2016, Résultats BTS, HND, DSEP, Bac, BEPC, BP, BEP, GCE Results -

Blog du Consultant

puce
# Un nouveau site est disponible. L'ancien reste valable pour des archives # Decision portant sanctions des fraudeurs aux examens officels session 2015 # BAREME DES SALAIRES DU PERSONNEL DES FORCES DE DEFENSE # BAREME DES SALAIRES DU PERSONNEL DES POLICIERS AU 01 JUILLET 2014 # Contractualisation de 885 Instituteurs Vacataires de l'Enseignement Technique. Liste provisoire des candidats
puce
 
puceCALENDRIER
 
 
puceRESSOURCES
puceAgenda

puce

 

Spécial Fonds PPTE: Province de l’EST – Tout semble aller pour le mieux

406 instituteurs vacataires recrutés depuis l’exercent 2001/02, 21 salles de classes construites pour un montant de 174 millions de francs cfa. Voilà ce que le secteur de l’éducation de la province de l’Est a grignoté dans la cagnotte des fonds PPTE. De l’avis des bénéficiaires, c’est l’espoir de voir l’action s’étendre dans toutes les zones de la province.

L’école publique de Nkolbikon, localité périphérique de la ville de Bertoua vient d’être dotée de 4 nouvelles salles de classes sur fonds PPTE. Avant cette dotation, cette école disposait de 5 salles de classes pour un effectif de plus de 1100 écoliers. La direction de cette école s’est vue dans l’obligation de formé 2 groupes : un pour le matin et un pour l’après midi avec bien évidement un même personnel administratif afin que tout les écoliers puisse avoir droit au cours. A ce jour, 2 des 4 salles de classes nouvellement construites sont inoccupées pour défaut des tables-bancs. «Si nous disposons des bancs et que nous arrivons à occuper toutes les salles de classes comme il se doit, je pense que le système de mi-temps sera terminé dans notre école », nous confie la directrice de cette école préoccupé entre autres à mettre la discipline dans une salle de classes et à y dispenser les leçons. « Nous sommes contents de savoir qu’on pense à nous, ça nous donne du courage pour continuer à bien travailler malgré les difficultés rencontrées sur le terrain mais seulement, un autre effort reste à faire par les autorités afin d’équiper les salles qui ont été construites avec des tables-bancs », poursuivra toujours la directrice.
Comme cette dame plusieurs personnes rencontrées dans la province de l’EST, de l’administration aux parents d’élèves ont apprécié à sa juste valeur les actions menées.

Du concret…et du beau
Des 4 départements que compte la province de l’EST, seul celui de la Kadeï n’a pas bénéficié de la construction des salles de classes sur fonds PPTE. Au total, 21 salles de classes ont été construites pour une enveloppe globale de 174 millions de francs cfa de l’avis des responsables de la délégation provinciale de l’Education de l’EST, en dehors des 2 salles de classes de l’école publique de Somalomo, dont on n’a pas respecté les normes de constructions, toutes les autres salles de classes construites ont été jugées dignes d’être réceptionnées
Pour ce qui est du recrutement des instituteurs vacataires, 106 ont été recrutés pendant l’exercice 2001/2002, et 300 viennent d’être recrutés. Il ressort que ce soit au dire de l’ administration ou des instituteurs vacataires qu’aucun problème d’arriéré de salaire ne se pose jusqu’en septembre 2003. Cela est rendu possible, d’après M. Wafo Justin, Chef service provinciale des affaires générales à la délégation provinciale de l’éducation pour l’EST à Bertoua, du fait qu’ il demande aux instituteurs vacataires d’apporter leurs attestations de présence effectives au poste. Il les joint alors au carnet d’engagement de tout un chacun et envoie le dossier au contrôle financier pour paiement. « Lorsque, cela est fait à temps les instituteurs vacataires perçoivent leur salaire au même moment que les fonctionnaires » lancera en substance M.Wafo. Situation que reconnaît d’ailleurs M. Léonard T. Pika, président départemental de l’association des instituteurs du Lom et Jerem lorsqu’il nous confit que seul le mois de septembre 2003 leur est dû. Certes ces réalisations ont été faites, mais il reste quand même à noter le faible taux de réalisations des projets prévus dans le secteur de l’éducation dans la province de l’EST, dans le cadre des fonds PPTE. A titre d’exemple, contrairement aux provinces du nord ou de l’Ouest où des livres scolaires ont été remis sur financement PPTE, la province de l’EST attend toujours son tour. En tout cas, quelle que soit la situation et vu l’urgence sur le terrain, les populations espèrent d’avantage, afin de voir se rapprocher d’elles des écoles offrant un cadre approprié et un personnel qualifié.

Robert Ngono Ebodé
La Voix du Paysan Novembre 2003

 
INFORMATIONS
 
 
puceSERVICES
 

 
puce
..:: CAMEXAMEN Copyright© 2005-2016 ::..